Histoire de Volgré - ASPATRIV - Patrimoine de Volgré
Village de Volgré Retable du maître autel de l'église Eglise de Volgré Volgré sur la carte de Cassini


Histoire de Volgré

Bref aperçu

Histoire du village depuis le VIème siècle.

La terre de Volgré fut donnée à l’Abbaye de Saint Pierre-le-Vif de Sens par une petite-fille de Clovis. Un moine de ce monastère, Odoranne, qui en écrivit l’histoire au XIe siècle, nous apprend que Théodechilde, fille de Théodoric, l’un des fils de Clovis, fonda Saint Pierre-le-Vif en 519. Elle y fit construire l’église et le cloître et y choisit sa sépulture. Par testament, elle enrichit le monastère de plusieurs domaines : « la propriété à moi appartenant, à savoir Vograde (Volgré), la moitié du Baïonne (Béon), de plus dans le territoire d’Auvergne la métairie appelée Ursicide (Orcet, Puy de Dôme) » (1).

« En 1672, les habitants de Volgré font requête à l’archevêque de Sens, pour que leur village soit érigé en cure » (Archives Départementales G218). L’Eglise était vicariale depuis 1553 (AD G856). Auparavant, elle n’était que chapelle. Le 30 septembre 1807, le village de Volgré est réuni à la paroisse de Senan.

En 1491, Vaugré est « terrier de Senan ». En 1647, Voulgray ou Voulgré est qualifié de « hameau dépendant de Senan ». Avant 1789, Volgré appartenait au diocèse de Sens, à la province d’Ile-de-France, à l’élection de Joigny et au présidial de Montargis (2).


Carte de Cassini - XVIIIème siècle.

1. Bulletins de la Société des Sciences n° 10 année 1856 et n° 45 année 1891
Histoire de Saint Pierre-le-Vif par l’abbé BOUVIER
La Vallée d’Aillant tome 1, p.132-133 par l’abbé NOIROT
Henri STEIN, conservateur-paléographe
2. Dictionnaire topographique du Département de l’Yonne par Max Quantin, Imprimerie Impériale 1862

 

 
Haut de la page

Avec le soutien de
Association de Sauvegarde du Patrimoine de Volgré (ASPATRIV)
4 route d'Auxerre
89710 Volgré

© 2019 - aspatrivolgre (at) gmail (point) com